Petite histoire de la  » Maison JLN », dite aussi « le 80″ !

Notre maison dresse depuis 1630, ses deux pignons au bas d’une rue pentue qui grimpe de la rivière à la cathédrale. C’est dit-on, l’une des premières rues de Chartres à avoir été pavées, justement pour monter les pierres qui ont servi à sa construction !
J’ai souvent rêvé que les poutres de la maison nous racontent ces générations de boulangers qu’elles ont connues depuis le XVII° et les histoires des artisans du quartier qui devaient s’échanger au comptoir !
Voilà qu’il y a quelques années j’ai été exaucée. Coup de téléphone un jour :  » Etes-vous intéressés par l’histoire de votre maison ? Les boulangers qui l’habitaient étaient mes aïeux et si ça vous intéresse, je viens de faire des recherches aux archives départementales. »
Voilà comment sont arrivés ici, sur une petite clé usb des actes notariés qui racontent bientôt 400 ans d’histoire. C’est magnifique !
Voilà l'un d'eux

Quand nous l’avons acquise, bien défigurée en 1985, Le rideau de la dernière boulangerie était baissé depuis deux ans.
L’histoire de sa restauration s’est alors mêlée à celle de notre toute jeune famille et elle est devenue la MaisonJLN, comme Jean-Loup et Nathalie !
Notre premier pèlerin de Saint-Jacques de Compostelle est arrivé en 1989. Et oui… 30 ans cette année!
En 1996 nous sommes naturellement devenus « Chambre d’hôtes ». Depuis elle tisse sa nouvelle histoire, faite de rencontres uniques et passionnantes avec des hôtes du monde entier.
Les enfants se sont envolés bien sur, Jean-Loup en a fini des aller et retour sur Paris… C’est du coup un rythme plus paisible, plus serein que nous vous offrons de partager.
Dans ce monde qui s’emballe nous essayons de préserver ici un havre de paix, de sobriété empreint de décroissance. Nos passions ont pris le pas sur les contraintes, c’est le bénéfice de la retraite!
Cet automne nous avons pu restaurer la cour et le jardin, dans les « règles de l’art ». Enduit traditionnel à la chaux sur le grand mur de moellon. Des pavées « de rue » pour remplacer la dalle de béton à bout de souffle et nos chères briquent de Saint-Pia enfin maçonnées en mur… Les photos témoignent du travail que ça a été, mais maintenant, avec le printemps qui pointe, la nature reprend forme et j’espère que la magie va s’opérer pour que notre petit coin de paradis retrouve tout son charme !
A vous de venir voir !


Le coin des "petits dej'"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>